Cheesecake sans cuisson et son insert à la fraise

Cheesecake sans cuisson, insert à la fraiseVoilà bien longtemps que je n’avais pas écrit par ici… et ça risque de durer encore un petit moment. Mais comme mes fruits préférés arrivent petit à petit, l’inspiration et l’envie de me remettre aux fourneaux est de retour, alors je vais essayer de réécrire un peu plus régulièrement tout de même.

Je reviens donc avec un cheesecake. Rien de fou, mais je voulais tester les cheesecakes sans cuisson depuis un bail… Le cheesecake est à la vanille sur une base biscuitée basique. Pour le rendre un poil plus original et gourmand, j’y ai ajouté un insert à la fraise. Ça donne un petit effet surprise et ça apporte encore plus de fraîcheur au dessert.

Cheesecake insert à la fraise (sans cuisson)

Cheesecake vanille fraise, insert, sans cuisson

Ingrédients

Pour un moule à charnière de 15 cm de diamètre :

L’insert à la fraise : 170 g de fraises – le jus d’un demi citron (ou un peu moins si vous craignez) – 30 g de sucre en poudre – 3 g de gélatine (en feuille).

Le biscuit : 100 g de biscuits – 50 g de beurre.

Le cheesecake : 170 g de fromage frais – 250 g de mascarpone – 200 ml de crème liquide entière – 100 g de sucre en poudre – 8 g de gélatine (en feuille) – 1 gousse de vanille.

Préparation

Découper un cercle de papier sulfurisé de la taille du fond de votre moule à charnière, le déposer dedans puis chemiser les côtés du moule de rhodoïd.

L’insert à la fraise :

Réhydrater la gélatine dans un bol d’eau froide.

Pendant ce temps-là, laver, équeuter, couper les fraises puis les mixer.

Ajouter la purée de fraises, le jus de citron et le sucre dans une casserole. Faire cuire sur feu doux pendant ~ 2 minutes. Hors du feu, ajouter la gélatine à la purée encore chaude puis mélanger.

Couler la préparation dans (au choix) un cercle (à tartelette, à entremet) ou un moule, que vous aurez préalablement filmé (avec du film alimentaire) pour créer un fond (s’il n’y en a pas, évidemment). Il faut simplement que votre cercle soit un minimum haut et surtout qu’il soit plus petit que votre moule à charnière (ici j’ai utilisé un cercle à tartelette de 8 cm de diamètre).

Faire refroidir puis laisser prendre au congélateur.

Le biscuit :

Émiettez les biscuits (dans un sac congélation avec un rouleau à pâtisserie ou avec un mixeur… mais le rouleau à pâtisserie, ça défoule !) et faire fondre le beurre. Mélanger ensemble et tapisser le fond de votre moule à charnière. Presser les miettes de biscuits pour en aplanir la surface et les tasser ensemble, à l’aide d’une cuillère à soupe.

Réserver au frais environ une heure.

Le cheesecake :

Réhydrater la gélatine dans un bol d’eau froide.

Mélanger au fouet, le fromage frais et le mascarpone.

Dans une petite casserole, faire dissoudre la gélatine sur feu très doux. La verser dans un bol pour la laisser refroidir.

Monter la crème en chantilly avec le sucre et les graines de vanille. Incorporer la chantilly à la préparation de fromages à l’aide d’une maryse.

Lorsque la gélatine a suffisamment refroidi, ajouter une cuillère à soupe de la préparation de fromages/chantilly à la gélatine. Bien mélanger. Répéter l’opération 2 à 3x avant de pouvoir tout incorporer ensemble.

Attention, la gélatine doit avoir la même température que les autres préparations (pour une préparation qu’on ne chauffe pas) ! Dans le cas contraire, elle va se solidifier à nouveau lorsqu’elle sera mélangée à quelque chose de froid… Vous aurez alors de beaux grumeaux et surtout des morceaux de gélatine un peu partout. Pas bien glop. :D

Montage 

Verser la moitié de l’appareil à cheesecake sur les biscuits émiettés.

Démouler l’insert à la fraise en faisant passer la lame d’un couteau sur la bordure du cercle puis le déposer au centre du gâteau. Recouvrir d’appareil à cheesecake et lisser à l’aide d’une spatule.

Réserver au frais au moins une nuit entière (mais 24 heures, c’est encore mieux).

Avant dégustation, décorer de fraises (et éventuellement de biscuits émiettés).

Cheesecake et son insert à la fraise, sans cuisson

Au final, si je devais choisir entre cheesecake cru et cheesecake cuit, je prendrais tout de même la version cuite que je trouve moins écœurante (mais forcément, dans une version cuite, on ne peut pas se permettre d’y glisser un insert…).

Vous avez une préférence ?

Pssst, vous aimerez aussi !

Les commentaires

Charline

Je n’ai encore jamais gouté de cheesecake cru donc pour l’instant je préfère le cuit ! Mais avec l’insert c’est assez tentant ! À tester ! (et au moins je pourrais dire que j’en ai gouté un cru 🙂 ! )

Répondre
Fais-moi croquer !

Je découvre ton blog grâce à la sélection Hellocoton et je suis admirative de ton cheesecake parfait associé aux fraises, c’est comme ça que je l’aime ! Les photos donnent très envie, bravo !

Répondre
Valérie ILoveCakes

Le cheesecake sans cuisson c’est top pour l’été ou quand on a la flemme de se lancer dans une cuisson longue. Je vais en publier une dans les prochains jours, mais comme toi je préfère les cheesecakes cuits 😉 En tout cas très sympa l’insert à la fraise, ça doit apporter du peps.

Répondre
céline

Je découvre ton blog suite à ta visite sur le mien et je suis très agréablement surprise … j’adore le design de ta page, tes recettes, tes photos… Tu as bien fait de te revonvertir ! Très belle découverte et hop dans mes favoris !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *