Humeurs, Pâtisserie

Reconversion : le CAP pâtissier

Il y a un peu moins d’un an de cela, je m’apprêtais à quitter mon dernier emploi pour faire de ma passion pour la pâtisserie, un métier. J’en avais parlé ici et j’ai, au cours de l’année, posté quelques photos de mes cours de pratique sur Instagram. Suite à quoi, j’ai reçu pas mal de questions par mail sur cette fameuse… Lire la suite »

Humeurs

Bref, je déménage !

…Mais avant de se lancer dans cette folle aventure, il faut trouver de nouveaux locataires pour nous remplacer. Ce qui signifie : poster une annonce qui fasse envie, lire et répondre à une tonne d’emails et enfin organiser des visites. Ça a l’air ultra simple dit comme ça mais en fait, c’est un véritable enfer ! ►… Lire la suite »

Humeurs

Le jour où j’ai tout plaqué.

D’aussi loin que je me souvienne, on nous a toujours demandé ce que l’on souhaitait faire de notre vie. On a tous entendu cette question une bonne centaine de fois depuis qu’on est entrés à l’école – ou alors vous vivez au pays des Bisounours et dans ce cas-là je vous envie, parce que j’ai… Lire la suite »

Humeurs

La Poste me rend folle !

Les déboires avec la Poste, je connais plus que très bien. J’avais déjà fait un article coup de gueule contre Royal Mail (la poste du Royaume-Uni), lorsque je vivais en Ecosse, mais je me dois d’en refaire un aujourd’hui parce que la Poste française me prend vraiment pour un jambonneau pas frais ! Je sais pertinemment… Lire la suite »

Humeurs

« Mais tu cherches vraiment un travail au moins ? »

Nous étions 3.28 millions de chômeurs inscrits à Pôle-Emploi en juillet 2013 (ce qui signifie que le nombre est encore plus important puisque tout chômeur n’est pas nécessairement inscrit à Pôle-Emploi). Et pourtant, j’ai l’impression d’être la seule personne incapable de trouver un emploi. Proches et connaissances ne cessent de me poser LA question qui… Lire la suite »

Humeurs

Le plus beau chat du monde.

Depuis mon dernier passage sur le blog, beaucoup de choses se sont passées. J’ai déménagé sur Bordeaux en souffrant d’un véritable choc thermique le premier mois, mon corps étant encore habitué aux températures écossaises… J’ai vécu 3 semaines dans un hôtel Formule 1, le temps de trouver un toit et des propriétaires qui acceptent des… Lire la suite »